Appel à témoignage pour la revue

Appel à témoignage N° 96 « Chemins de Discernements »

Chers amis,

L’exhortation apostolique du Pape François, Amoris Laetitia, a été publiée en avril 2016, nous allons donc en fêter le cinquième anniversaire.

La revue Chrétiens Divorcés – Chemins d’Espérance souhaite donner la parole à celles et ceux qui ont suivi un itinéraire de discernement en vue de la réintégration sacramentelle, ainsi qu’à ceux qui ont assuré des accompagnements.

Selon le chapitre 8, § 300, le Pape « encourage au discernement responsable personnel et pastoral des cas particuliers, qui devrait reconnaître que, étant donné que « le degré de responsabilité n’est pas le même dans tous les cas », les conséquences ou les effets d’une norme ne doivent pas nécessairement être toujours les mêmes. Les prêtres ont la mission « d’accompagner les personnes intéressées sur la voie du discernement selon l’enseignement de l’Église et les orientations de l’évêque. »

Aussi, aimerions-nous savoir comment vous avez vécu cet itinéraire d’« accompagnement et de discernement ».

A- Comme d’habitude nous vous proposons des questions (non exhaustives) pour aider votre rédaction.

– Quelle a été la procédure initiatrice ? Avec qui avez-vous fait ce parcours (curé, prêtre, diacre, laïc, personne nommée par l’Evêque…) ?

Seul(e) ou en couple ?

– Quelles ont été les étapes du point de vue humain, ou sacramentel ? Avez-vous reçu le sacrement de réconciliation ? Quelle décision finale avez-vous prise en conscience après votre discernement, porté par la prière, conduit par l’Esprit, ouvert à l’appel de Dieu ? Retour aux sacrements ou autre ?

– Quelle a été la place de la parole de Dieu, de votre situation particulière, de la conscience personnelle ?

– Comment votre accompagnateur vous a-t-il aidé à éclairer votre conscience ? Sur quels critères avez-vous discerné ?

– Quelles difficultés avez-vous pu rencontrer, appréhension, résistance, incompréhension ?

– Comment et en quoi ce parcours vous a-t-il fait grandir dans votre vie de disciple, dans votre relation personnelle avec le Christ, dans votre vie de couple ?

– Comment votre curé, votre paroisse ou votre communauté ont-ils été impliqués dans ce parcours ? Comment avez-vous vécu ce moment-là ?  

Vos témoignages (6.000 signes maximum, espaces compris) sont attendus au plus tard pour le pour 10 janvier 2021. Merci d’avance pour votre envoi à journal.cdcde@gmail.com 

B- Pour vous, accompagnateurs, voici en complément quelques questions plus précises :

– Avez-vous été formé à cet accompagnement spécifique ?

– Qu’est-ce que Amoris Laetitia a changé dans votre pratique d’accompagnement ?

– Quel(s) déplacement(s) se sont opérés dans la manière de vous situer par rapport à la conscience, à la Grâce ?

– Sur quelles étapes humaines, spirituelles, sacramentelles mettez-vous l’accent dans votre accompagnement ?

– Comment articulez-vous le discernement personnel et pastoral, le for interne et le for externe dans cette mission ?

– Conformément à l’Article 37, comment concrètement veillez-vous à mettre en œuvre cette dimension dans votre accompagnement ?

– Quelle place faites-vous à la communauté dans l’intégration des personnes ?

– Conformément à l’Article 300, votre évêque vous a-t-il donné des orientations diocésaines pour mener à bien cet itinéraire d’accompagnement et de discernement ? 

Vos articles (10.000 signes maximum, espaces compris) sont attendus au plus tard pour le pour 10 janvier 2021. Merci d’avance pour votre envoi à journal.cdcde@gmail.com

 

Diocèse de Reims – Epernay

 


La séparation, le divorce :

* trouver un soutien, une écoute,

* en parler pour comprendre ce qu’en dit l’Église,

* rencontrer d’autres personnes qui connaissent les mêmes difficultés

* récollection pour personnes séparées, divorcées.

-  Accueil de personnes divorcées : Vous pouvez contacter :

* à Reims : Bernadette et Hubert Legris – tél. : 03.26.88.37.93 – bhlegris@orange.fr

* à Epernay: Véronique Lonchamp 03 26 58 09 98 – pastofamchalons@free.fr

Un groupe d’accueil a démarré à Épernay
les permanences se tiendront à la maison paroissial
34 rue Moque Bouteille 51530 Dizy
Contact:
Père Dubois-Matra 03 26 55 20 42
********************************************************
La pastorale des familles est animée par une équipe :

Délégués diocésains :

* Bernard Leclercq, diacre – Tél. : 06.87.41.07.37 – leclercq.bernard@wanadoo.fr
************************************************************************************
Contact : marc.rosse@orange.fr ou 03 26 07 38 38

 


Texte des évêques argentins

 

Critères de base pour l’application du chapitre VIII de Amoris laetitia

Région pastorale de Buenos Aires

Chers prêtres:

Nous recevons avec joie l’exhortation Amoris laetitia, qui nous appelle avant tout à faire grandir l’amour des époux et à motiver les jeunes pour qu’ils s’engagent dans le mariage et la famille. Ce sont les grands thèmes qui ne devraient jamais  être négligés ni rester occultés par d’autres questions. François a ouvert différentes portes dans la pastorale familiale et nous sommes appelés à profiter de ce temps de miséricorde, pour prendre ses responsabilités en Eglise

Aussi nous nous arrêterons seulement  sur le chapitre VIII, étant donné qu’il fait référence aux « orientations de l’Évêque » (300) pour le discernement sur l’accès possible aux sacrements de quelques « divorcés engagés dans une nouvelle union ». Nous considérons convenable, comme Évêques de la même Région pastorale, de convenir de quelques critères minimaux. Nous les proposons sans nier l’autorité que chaque Évêque a dans son propre diocèse pour avoir les utiliser, pour les compléter ou pour les limiter.

1) En premier lieu nous rappelons qu’il ne convient pas de parler de « permissions » d’accéder aux sacrements, mais d’un processus de discernement accompagné par un pasteur. C’est un discernement « personnel et pastoral » (300).

2) Sur ce chemin, le pasteur devrait accentuer l’annonce fondamentale, le kerygme qui stimule ou renouvelle la rencontre personnelle avec Jésus-Christ vivant (cf. 58).

3) L’accompagnement pastoral est un exercice de la « via caritatis ». C’est une invitation à suivre « le chemin de Jésus, celui de la miséricorde et de l’intégration » (296). Cet itinéraire réclame la charité pastorale du prêtre qui accueille le pénitent, l’écoute attentivement et montre le visage maternel de l’Église, à la fois qui accepte son intention droite et son bon propos de placer la vie entière à la lumière de l’Évangile et de pratiquer la charité (cf. 306).

4) Ce chemin ne finit pas nécessairement par les sacrements, mais il peut s’orienter vers d’autres formes pour être plus intégré dans la vie de l’Église : une plus grande présence dans la communauté, la participation dans des groupes de prière ou de réflexion, l’engagement dans divers services ecclésiaux, etc.. (cf. 299).)

5) Quand les circonstances concrètes d’un couple le rendront possible, spécialement quand les deux sont chrétiens sur un chemin de foi, on peut proposer l’engagement de vivre dans une continence. Amoris laetitia n’ignore pas les difficultés de cette option (cf. une note 329) et laisse ouverte la possibilité d’accéder au sacrement de la Réconciliation en cas de défaillance à ce sujet (cf. une note 364, selon l’enseignement de Jean Paul II au Cardinal W. Baum, du 22/03/1996).

6) Dans d’autres circonstances plus complexes, et quand on n’a pas pu obtenir une déclaration de nullité, l’option mentionnée peut ne pas être de fait faisable. Cependant, également un chemin de discernement est possible. S’il arrive à reconnaître que, dans un cas concret, il y a des limitations qui atténuent la responsabilité et la culpabilité (cf. 301-302), particulièrement quand une personne considère qu’elle commettrait une nouvelle faute ultérieure dommageable aux enfants de la nouvelle union, Amoris laetítía ouvre la possibilité de l’accès aux sacrements de la Réconciliation et de l’Eucharistie (cf. des notes 336 et 351). Ceux-ci disposent alors la personne à continuer à mûrir et à croître avec la force de la grâce.

7) Mais il faut éviter de comprendre cette possibilité comme un accès irrestricto aux sacrements, ou comme si n’importe quelle situation le justifierait. Ce qui est proposé est un discernement qui distingue convenablement chaque cas. Par exemple, un soin spécial est requis pour « une nouvelle union suite à un divorce récent » ou « la situation de quelqu’un qui a réitéré les ruptures de ses engagements familiaux » (298). Egalement quand il y a une sorte d’apologie ou d’ostentation de la situation personnelle « comme si cela faisait partie de l’idéal chrétien » (297). Dans ces cas plus difficiles, les pasteurs doivent accompagner avec patience et en procurant un chemin d’intégration (cf. 297, 299).

8) Il est toujours important d’orienter les personnes à se mettre avec sa conscience devant Dieu, et pour cela l’ »examen de conscience » qu’Amoris/aetitia 300 propose est utile, spécialement en ce qui concerne « comment elles se sont comportées avec leurs enfants » ou avec le conjoint abandonné. Quand il y a eu des injustices non résolues, l’accès aux sacrements est particulièrement scandaleux.

9) Il peut être convenable qu’un accès éventuel aux sacrements soit réalisé d’une manière réservée, surtout quand des situations de conflit sont prévisibles. Mais en même temps il ne faut pas cesser d’accompagner la communauté pour qu’elle grandisse dans un esprit de compréhension et d’accueil, sans que cela implique de créer de la confusion dans l’enseignement de l’Église à propos du mariage indissoluble. La communauté est instrument de la miséricorde qui est « imméritée, inconditionnelle et gratuite » (297).

10) Le discernement n’est pas fermé, parce que « il est dynamique et doit rester toujours ouvert à de nouvelles étapes de croissance et à de nouvelles décisions qui permettent de réaliser l’idéal de la manière plus pleine » (303), selon la « loi de gradualité » (295) et en ayant confiance en l’aide de la grâce.

11) Nous sommes avant tout pasteurs. Par cela nous voulons accueillir ces mots du Papa : « J’invite les pasteurs à écouter avec affection et sérénité, avec le désir sincère d’entrer dans le coeur du drame des personnes et de comprendre leur point de vue, pour les aider à mieux vivre et à reconnaître leur place dans l’Église. (312)

Fraternellement en Christ.

Les Evêques de la Région

5  septembre 2016

Bibliographie

Sophie Toutté Henrotte  « Divorce et nullité de mariage » 2020

voir sur Youtube interview

 

Guy de Lachaux  « Nouvelle union après un divorce » 2018
Un guide pastoral qui donne les éléments de réflexion indispensables aux équipes chargées d’accompagner les couples désireux de se remarier. Il propose des pistes concrètes pour donner un contenu au temps de prière, en prenant en compte leur histoire passée, parfois douloureuse, et le sens du sacrement du mariage chrétien.   Guy de Lachaux est prêtre diocésain sur le diocèse d’Evry. Il accompagne des personnes divorcées depuis plus de vingt cinq ans.

Alain Thomasset , Jean-Miguel Garrigues
L’exhortation du pape François sur la famille, Amoris laetitia, a été l’objet de critiques. Quatre cardinaux ont envoyé une lettre au pape pour demander de lever des doutes (dubia) au sujet de plusieurs points de doctrine et de pastorale concernant la validité des enseignements du pape Jean Paul II sur les actes intrinsèquement mauvais et sur la possibilité ou non pour les personnes divorcées remariées, dans certains cas, d’accéder aux sacrements.
Deux théologiens, de traditions spirituelles et de formations théologiques différentes, ont souhaité répondre aux doutes des cardinaux et à travers eux à ceux qui s’interrogent. Leur dialogue a abouti à une ligne commune que chacun argumente depuis sa spécialité : les enseignements du pape Jean Paul II et ceux du pape François ne sont nullement contradictoires mais complémentaires. C’est leur lecture conjointe qui nous permet de les éclairer tous deux et de comprendre que la vie morale et la pastorale ont besoin à la fois du rappel des normes universelles de la vie morale et d’une application miséricordieuse de cette doctrine dans la prise en compte pastorale de la dimension singulière de la décision
personnelle. Cette perspective évite de faire une lecture rigide de Veritatis splendor et une lecture laxiste d’Amoris laetitia. Préface du cardinal Christoph Schönborn

Dominique Volton
 
12 entretiens privés avec le pape François
Sur les thèmes – regroupés en huit chapitres – sont : la paix et la guerre ; l’Église dans la mondialisation et face à la diversité culturelle ; les religions et la politique ; les fondamentalismes et la laïcité ; les rapports entre culture et communication ; l’Europe comme territoire de cohabitation culturelle ; les rapports entre tradition et modernité ; le dialogue interreligieux ; le statut de l’individu, de la famille, des mœurs et de la société ; les perspectives universalistes ; le rôle des chrétiens dans un monde laïc marqué par le retour des religions ; l’incommunication et la singularité du discours religieux.
 
  Mgr Philippe Bordeyne
  À l’issue d’un processus synodal de deux années, le pape François a parlé. L’exhortation apostolique La Joie de l’Amour (Amoris lætitia) s’attaque de front à la question de la place des personnes divorcées remariées dans l’Église, y compris à celle de leur accès à la communion eucharistique. Après avoir rappelé les lignes de force d’Amoris lætitia, Mgr Philippe Bordeyne clarifie ici ce qui change réellement – et donc aussi ce qui ne change pas – avec l’enseignement du pape François en ce domaine…. 
Catherine Legendre-Coutier

Catherine a vécu un divorce après 14 ans de vie conjugale. Par ce livre-témoignage elle manifeste qu’un chemin de relèvement et de guérison est possible grâce à la parole de Dieu et le soutien de l’Église et tout particulièrement par le soutien des prêtres qu’elle a rencontrés…

 
Christoph Schönborn :
Entretien sur Amoris Laetitia , Parole et Silence 2016
 
 
                      Pape François:
Couverture édition annotéela Joie de l’amour édition présentée et annotée sous la direction du   Service Famille et Société (CEF) et du Centre Sèvres . Avec guide de lecture, questions et témoignages , Fidélité & Lessius 2016
 
 
                       
Pape François : Exhortation Apostolique Amoris Laetitia , La Joie de l’Amour ;  divers Éditeurs 2015
 
 
 
 
 
Jean Monbourquette « Aimer, perdre, grandir:: assumer les difficultés et les deuils »
La perte d’un être cher, la séparation, le divorce, autant de situations douloureuses qui demandent un travail de deuil long et difficile. J. Monbourquette, prêtre canadien, accompagne depuis plusieurs dizaines d’années des personnes confrontées a ces situations
Christiane Singer
 » L’insignifiance et la futilité qui règnent en maîtres barrent l’accès au réel et à la profondeur. Aussi ai-je gagné la certitude que les catastrophes ne sont là que pour nous éviter le pire. …
 
26 théologiens répondent 
https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/71iJwPzImJL.jpg

 Synode sur la vocation et la mission de la familles,   Ed.  Bayard 2015

 

 « L’Église peut-elle annoncer sans pour autant imposer un modèle unique qui serait sans considération pour la richesse indigène ? » « L’engagement à vie et la fidélité sont essentiels en christianisme et il faut en maintenir l’exigence tant ils disent le sérieux de la démarche, mais impliquent-ils pour autant un lien juridiquement indissoluble ? » des questions parmi d’autres…

 
 Le DIVORCE
 Guy de Lachaux : Accueillir les divorcés, l’Évangile nous presse ; Éd. de l’Atelier 2007
 Guy de Lachaux: Surmonter le divorce Guide Panorama
Mgr Albert Le Bourgeois : Questions des divorcés à l’Église Ed. Desclée de Brouer 1994
*******************
REMARIAGE
Guy de Lachaux: Se remarieraprès un divorce, Préparons notre temps de prière
 
Guy de Lachaux :Divorcé remariés : Sortir de l’impasse
Le père Guy de Lachaux accompagne depuis de nombreuses années des personnes divorcées et divorcées remariées. Ce livre propose des portraits et des situations de vie différentes, des interrogations et des souffrances particulières pour lesquelles l’auteur donne à chaque fois un éclairage spirituel, une piste de réflexion.
 
Jean-Paul Vesco :Tout amour véritable est indissoluble plaidoyer pour les divorcés-remariés  aux éditions du Cerf 2015
Une réflexion intéressante sur les « divorcés-remariés » qui vient un peu bousculer le discours magistériel courant. Avocat de formation, Jean-Paul Vesco, évêque d’Oran, montre combien la notion de vérité est indispensable pour que la miséricorde soit faite aux personnes « divorcées-remariées
 
Mgr A. le Bourgeois « Chrétiens divorcés remariés »
En 20 ans, Mgr le Bourgeois a reçu plus d’un millier de lettres de personnes divorcées-remariées; correspondance douloureuse: le remariage de ces chrétiens est-il donc une faute impardonnable?…
 
 
Mgr le Bourgeois Questions des divorcés remariés
 
Les divorcés questionnent leur Eglise. Mgr le Bourgeois est devenu leur porte-parole. Ce nouveau livre, aussi lucide que courageux, marque une étape importante dans la recherche d’une pastorale adaptée à la situation inconfortable des divorcés. Tout en réaffirmant sans ambiguïté le principe de l’indissolubilité du mariage, l’auteur prend en compte la détresse née de l’échec d’une première union. Il invite les divorcés à mener une vie spirituelle authentique et laisse entrevoir la possibilité d’envisager, en certains cas et à certaines conditions, l’admission à l’eucharistie de divorcés remariés. Son action s’inscrit dans le vaste mouvement pastoral en faveur des divorcés remariés, tant de la part des chrétiens rassemblés en synode et de plusieurs évêques de France que de la part des évêques allemands qui viennent de prendre position dans le même sens. L’accueil sacramentel des divorcés remariés est l’une des grandes requêtes pastorales de l’heure. Mais Mgr le Bourgeois ne s’est pas contenté d’instruire le dossier au plan exégétique, historique et pastoral. Dans ce livre, il explicite ses convictions et ses prises de position, et son attitude d’ouverture fera sans doute un jour l’unanimité au sein de l’Eglise.
 
 
Recueil de  textes bibliques pour le mariage :les visages de l’Amour, Ed. de l’Atelier 2007
Michel Martin-Prével :La communion de désir, Ed. des Béatitudes 2007
François Séjourné :L’Église et les divorcés-remariés, Un nouveau regard, DDB 2003
Bernhard Häring : Plaidoyer pour les divorcés remariés Ed. du Cerf 1995
Recueil de textes non bibliques pour le mariage : L’Amour  Ed. de l’Atelier 1994
Mgr Albert Le Bourgeois : Chrétiens divorcés remariés Ed. Desclée de Brouer 1990
******************
Parus dans les journaux Chrétiens divorcés, Chemins d’Espérance
 Surmonter le divorce Guide Panorama de Guy de Lachaux
 ********************
Travail Spirituel et psychologique
Rosite Boucaud et Jacques Poujol: Le divorce: Dépasser les blessures, construire l’avenir; Ed. Empreintes, Temps présent 2007
Yves Boulvin : Rebondir après l’échec, Un chemin psychologique et spirituel
Anselm Grün : Se pardonner soi-même, DDB 2003
Anselm Grün : Petit manuel de la guérison intérieure, Albin Michel 2001
Jean Monbourquette: Groupe d’entraide pour personnes séparées/divorcées : comment l’organiser et le diriger? Ed. Novalis Université Saint Paul Ottawa 1994
Jacques et Claire Poujol: Le divorce, impasse ou dépassement, Ed. Empreinte coll. Couple, diffusé en Frane par 7ICI Diffusion 48 rue de Lille 75007 Paris 1990
Jean Monbourquette: Aimer, perdre et grandir, Assumer les difficultés et les deuils de la vie. Ed. Bayard
*********************
LIVRES repères

Michel Legrain: Les Chrétiens face au divorce, éditions du Centurion, 1991.
Louis-Marie Chauvet : Le sacrement de mariage entre hier et demain
(ouvrage collectif sous la direction de /), Les Éditions de l’Atelier Paris, 2003.
Louis Dingemans: Jésus face au divorce. Éditions Racine, Bruxelles, www.racine.be
et éditions Fidélité, Namur-Paris, 2004, , fidelite@catho.be

LA MISERICORDE

Le Visage de la Miséricorde. Bulle d’indiction de l’année sainte de la miséricorde

Pape François (Auteur) Ed. Salvator – 58 pages- mai 2015

  • Le Pape parcourt les traits saillants de la miséricorde divine à commencer par le visage lumineux du Christ. Miséricorde n’est pas un concept abstrait mais une réalité à découvrir, admirer et servir. Après les étapes du jubilé , le Saint-Père précise qu’il peut être célébré dans tous les diocèses. Le carême, par l »envoi en mission des agents de la miséricorde, souligne l’attention pastorale de l’Église.  Rappelant le rapport entre justice et miséricorde qui, sans vouloir s’en tenir à une vision légaliste, tende à la manifestation d’un amour miséricordieux, il souligne enfin que la divine miséricorde est commune aux chrétiens, aux musulmans et aux juifs

Ne parlez pas de la miséricorde, vivez-la !

Patrice Gourrier, 2015

176 Pages – Éd. Mediaspaul France.

– Un livre qui pourra servir de guide spirituel pendant toute l’année du jubilée de Miséricorde que le Pape François ouvrira le 8 décembre prochain.

– Forte notoriété de l’auteur dont chacun des livres touche un vaste public.

– Une parole simple qui allie démarche spirituelle et psychologique.

 

 La miséricorde. Notion fondamentale de l’Evangile, clé de la vie chrétienne

Cardinal Walter Kasper, réédition avril 2015

  • 214 pages – Ed. Editions des Béatitudes (1 avril 2015)

Le pape François, en mars 2013 : « Ces jours-ci, j ai pu lire un livre d un cardinal le cardinal Kasper, un théologien très bien, un bon théologien sur la miséricorde. Ce livre m a fait tant de bien, mais ne croyez pas que je fais de la publicité pour les livres de mes cardinaux ! Ce n est pas cela ! Il m a fait tant de bien, tant de bien… Le cardinal Kasper disait que faire l expérience de la miséricorde change tout. C est la plus belle parole que nous puissions entendre : elle change le monde. Un peu de miséricorde rend le monde moins froid et plus juste. »

Ce que dit la Bible sur… la miséricorde

Pierre Gibert interviewé par Bénédicte Draillard , 10 avril 2014

  • 123 pages – Ed. Nouvelle Cité
  • Qu’est-ce que la miséricorde ? Le pardon, la pitié, l’oubli du mal commis, la clémence? Qu’en dit la Bible ? La miséricorde n’est pas seulement une affaire de pardon en ce que le pardon peut avoir de ponctuel. Le pardon est un acte de miséricorde, mais la miséricorde est beaucoup plus large que le pardon.
 
 

 

Prière

Prières

1 Notre Père

Notre Père, qui est aux Cieux,
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite
Sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
Pardonne-nous nos offenses
Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés,
Et ne nous soumets pas à la tentation
Mais délivre-nous du mal.
[Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire pour les siècles des siècles]
Amen

2 Je vous salue Marie

 

 Je vous salue, Marie pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
 ViergeSainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant, et à l’heure de notre mort.
Amen

 Prière de Monseigneur Le Bourgeois: Toi dont le nom est Amour

Prière Charles de Foucauld: Mon Père, je m’abandonne à toi.

Prière de Saint François d’Assise: Seigneur, fais de moi un instrument de votre paix.

La Souffrance

Le regard

S’aimer

La culpabilité

Pardon

Me reconstruire : 

Prière d’un groupe de parole Nantes

 

 

Prière de bénédiction pour les enfants d’Anselm Grün

Diocèse d’Angers

Samedi 10 octobre 2020 de 14 à 18 heures
au Centre St Jean, 36 rue Barra à Angers
Séparés – Divorcés –  Remariés :

« Séparation des Parents :
Que se passe-t-il dans la tête des enfants ?
Centre Saint Jean à Angers

Plus d’informations
***************************************************************************************************
Contactez la Pastorale des Familles
https://famille.diocese49.org     rubrique :séparation-divorce

Du nouveau à Angers! SeDiRE DIOCESE 49

La Pastorale pour les personnes Séparées Divorcées Remariées se met en place
Rencontre Angers 49  
N’hésitez pas à les contacter!

Diocèse de Nanterre

92 – CLAMART

Un Parcours de 6 journées

Pour  cheminer ensemble et découvrir comment se reconstruire, quel sens donner
à cette épreuve, et surtout que le Christ nous aime et nous veut vivants !

Enseignements, temps spirituels, partages, témoignages, liens d’amitié à créer…

Dates : 7 nov, 5 dec 2020 – 9 jan, 6 fév, 6 mars, 17 avril 2021
Lieu : Centre spirituel jésuite de Manrèse, 5 rue Fauveau, 92140 Clamart
 Infos : Edith BASTID –  06 76 41 62 60 – ebastid@laposte.net
           Eric VANDAME – 06 72 78 00 89 – eric.vandame@free.fr

92 – Boulogne Billancourt

La petite communauté fraternelle de foi « Divorcés » de la paroisse de l’Immaculée Conception propose des rencontres
Salle Saint Jean – 63 rue du Dôme 92100 Boulogne-Billancourt

 ************************************************************************
92 – Levallois    

Séparés, divorcés; Comment vivre aujourd’hui?

06 03 75 31 95

**********************************************************************

 RANDOS ESPERANCE

voir le sitesite internet : http://randosesperance.org/ 

Inscription et information par mail à contact@randosesperance.org

ou Véronique 06.72.78.31.37

 

 

 

 

 

« Transformer l’Église

Nous avons lu avec beaucoup d’intérêt le PDF mis en accès gratuit dans l’édition du 6
juillet 2020 du quotidien La Croix : « Transformer l’Église Catholique. Quelques propositions recueillies par Michel Camdessus. »                                                                                 Ces propos font vraiment écho aux points pour lesquels notre association s’engage depuis plus de 25 ans. (Ce qui est écrit autour des divorcés remariés (pages 18-21) mais aussi tout ce qui est dit sur la synodalité et la place de l’évêque en lien avec le peuple des baptisés dont il est le pasteur. Ainsi que la nécessité d’une véritable synodalité pour ouvrir un avenir… (Pour ouvrir le PDF :  « Transformer l’Eglise)

 

La vacance

Mis en avant

Au Seigneur des vacances …

Profitons des vacances pour vivre LA VACANCE, comme Ie dit finement cette prière au Seigneur de l’éternel été ! (tirée du journal Prier N° 243- été 2002).

 

 

En fait, notre cœur n’est pas souvent vacant
pour être à ton écoute. 

 

Tu es Ie Seigneur des vacances, 
pas seulement des vacances scolaires
ou des congés payés ! 

Non ! Le Seigneur de la vacance, du vide. 

Nous, nous aimons les vacances 
pour faire Ie plein d’énergie, 
de santé et de bonne humeur.

Nous disons que la vie quotidienne
nous épuise, nous vide.

En fait, notre cœur n’est pas souvent vacant
pour être à ton écoute. 

Le travail, les soucis, les détresses 
y sont des locataires encombrants.
Pour emménager dans notre cœur, 
tu voudrais bien, Seigneur,
qu’il y ait un peu de place, un peu de vide. 

Si nous voulons faire le plein de ton amour,
il nous faut vider les gêneurs, 
les empêcheurs d’aimer, les replis sur soi, 
les regards venimeux, les méfiances égoïstes. 

Toi, Seigneur, qui attends la moindre vacance 
pour t’installer aux cœurs des hommes,
aide-nous à rentrer en vacances. 
Sois Ie Seigneur de l’éternel été, 
donne-nous la plénitude de la tendresse.

 

Courrier des lecteurs

 
Les nouvelles, ça se partage !
 
 
 
Peut-être trop à dire pour un témoignage…
Nous sommes, avec ma femme, une famille recomposée après mon divorce et nous nous sommes mis sur les bras trois fratries… Nous avions chacun de nos côtés respectifs 3 enfants de nos premiers mariages, et nous en avons eut 2; total 8. Je n’ai pas écrit de témoignage, peut être parce qu’il y aurait trop à dire. Je constate que nos 2 derniers, les seuls qui n’ont pas été cabossés par la vie, sont mariés, pratiquants, et respirent la joie de vivre. Pour tous les autres, parents compris, la vie n’est pas un long fleuve tranquille. La patience et les remises en causes, malheureusement, ne résolvent pas tout.
Jacques, 3 juillet 2020
 

N° 94 : La famille après un divorce 

  • « Quoique célibataire et vieux, un merci chaleureux pour votre boulot qui écrit droit sur les lignes brisées de bien des familles, étonnamment aggravées dans l’inattendu de ce confinement dont on pouvait espérer un réflexe diamétralement opposé ! Hélas ! Mais il nous revient de souffler sur les braises d’une espérance toujours possible. Bon courage !  » Père Louis Aldaits. Mission de France
  •  « Votre appel à témoignage autour de la question de vivre « La famille après un divorce m’a interpellée. Je me suis dit : « Pourquoi pas ? » Alors je suis en train d’écrire. Merci pour votre aide. Ce n’est pas facile de témoigner et de faire remonter des émotions passées et aussi présentes. »  Après avoir écrit son témoignage Arlette écrivait encore : Grâce à ce témoignage, j’ai pu mettre des mots sur ce qui m’avait tourmentée l’année dernière et m’a donné un autre regard plus serein sur les événements passés. Votre témoignage et votre engagement m’a été aussi une aide. Nous devons continuer notre chemin et porter fièrement notre rôle de mamans remplies d’amour. Arlette

  • J’ai reçu hier votre journal. J’en ai commencé la lecture : ce qui me frappe le plus, c’est la diversité des témoignages, tous poignants dans leur vécu et leur sincérité. Merci pour tout le travail accompli. Amicalement.
    Joëlle

 

« N° 89 : Ils se séparent »

Merci pour vos courriers : 4 témoignages pour poursuivre la lecture du journal –

 Pour aimer   « Nous n’aurions cru que ce couple-là allait se briser, vu leur itinéraire !

Le respecter.      Devant la détresse des enfants, la promesse de continuer à les aimer est une présence.

Unis malgré un divorce.      « Ils se séparent (…) C’est vrai que cela bouleverse…  un grand nombre de personnes de l’entourage du couple. Souffrance, Etonnement, curiosité….« 

vu leur itinéraire… « Nous n’aurions pas cru que ce couple là aurait pu se briser… »

Quelle joie de participer aux réconciliations qui nous sont transmises. Un grand merci.

RETROUVAILLES ! J’ai envie de partager une bonne nouvelle avec vous.

ATTENDS-MOI ! J’ai la joie et un immense bonheur à vous partager

N° 85 : Le sacrement de mariage 

« Une vraie espérance est née ! » Jeanine
Reçu sans bien comprendre    Hervé
Des morceaux d’amour et d’amitié toujours là Geneviève
 
 

A Dieu Jeanine !

Image

A DIEU Jeanine *****************************************************  

Le 30 avril, Jeanine Martin a rejoint le Père dans son sommeil. 

Pour les « nouveaux »,

Jeanine a été à l’origine de l’Association. Sa pugnacité tout au long des années ne l’a pas quittée. A chaque occasion elle venait nous retrouver. Son dynamisme n’a jamais flanché. C’est elle qui a emmené dans la barque Guy de Lachaux.

 

En 1991, un groupe de jeunes adultes de la paroisse Saint-Hyppolyte veut approfondir le problème du divorce ; le groupe Relais du XIII s’est constitué en association en 1995 et devient Chrétiens Divorcés, Chemin d’Espérance.

C’est de ce groupe Relais du XIII, qu’est né le premier bulletin de liaison Jeanine Martin en était la directrice de publication.

Le dernier témoignage qu’elle a écrit pour l’association a été publié en octobre 2018. Vous pouvez le lire dans le courrier des lecteurs du numéro « Ils se séparent ».

Avec ce groupe relais et le père Guy de Lachaux, elle fût à l’origine de la création de notre association qui continue à tenter d’ouvrir un chemin d’espérance aux personnes divorcées, remariées ou non.

Merci, Jeanine !

Et dans ta vie nouvelle, continue avec nous.

Ses obsèques sont célébrées ce jeudi 30 avril en petit comité familial avec quelques amis. Elle sera inhumée au cimetière de Maizières La Grande Paroisse (10) où elle est née. 

 

 

Diocèse de Tours

Contactez la Pastorale des Familles:

Permanence chaque vendredi matin de 10h à 12h,
à la Maison diocésaine  » Le Carmel  »
13 rue des Ursulines à Tours.
A ces mêmes horaires, par téléphone au 02 47 31 14 40.
 
Jehanne et Jacques CAUCHY, délégués diocésains
 
Séparés, divorcés, remariés : une équipe animée par Hélène et Guy Roussel
***********************************************************
6 journées pour cheminer ensemble 2020 -2021

Prêtre accompagnateur : Père François du Sartel
Responsable : Marie-Hélène Florenson
Membres de l’équipe :
Marie-Noëlle Champalou-Roussel
Elisabeth Villain

 

Madeleine Delbrêl

Imaginez que certains comme les divorces remariés ont à vivre le confinement eucharistique à vie !

Voici un texte de Madeleine Delbrêl tout à fait de circonstance.

 

« Les sacrements par eux-mêmes nous donnent la vie du Christ, nous mettent « corps et âme » dans l’attitude intérieure pour les recevoir.

Une vie sacramentelle est une vie qui en recevant un sacrement et après l’avoir reçu, vit de la vie de grâce qu’il donne et demeure dans la même attitude intérieure : du lundi matin au mardi matin ; d’un dimanche à l’autre dimanche ; d’un mois à l’autre mois – Selon qu’on est dans une ville où la messe est quotidienne, dans un village où la messe est hebdomadaire, en Chine où la messe est captive des événements (sans compter le cas des vieillards, des malades…).

Vivons-nous chaque confession, chaque communion comme des gens qui ne sauraient pas quand ils pourraient à nouveau se confesser ; à nouveau communier ? »

 

  1. 118 (extrait) C’est un texte de 1963, édité intégralement dans « La conversion du cœur », Oeuvres Complètes 17, p. 148