Exhortation: Amoris Laetitia – Synode 2014-2016 : Les défis pastoraux de la famille

end-2017carte-blancheAfficher l'image d'origine

 

                                                    EXHORTATION:

la joie

 

Le Vatican publie une interprétation autorisée d’« Amoris laetitia » avril 2017 La Croix

Philippe Bordeyne et le synode de la famille    Interview de Claire Lesegretain La Croix

Philippe Bordeyne : « Chacun a une place dans l’Église »   Laurence Faure dans La Vie

Article Église d’Annecy chap 8  » Accompagner, discerner et intégrer la fragilité »
Diocèse d’Annecy : une réflexion dynamique et une pastorale positive
Amoris laetita Article de presse diocèse Angoulême
Exhortation : réaction du Conseil d’Administration de notre Association

SYNODE 2014-2016

SYNODE rapport final    XIVème ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE
vocation et la mission de la famille dans l’Église et dans le monde contemporain RAPPORT FINAL DU SYNODE DES ÉVÊQUES
AU PAPE FRANÇOIS    
Cité du Vatican    24 octobre 2015

Notre réflexion à partir du rapport final du synode 2014 en vue de préparer le synode 2015 –   mars 2015 envoyée aux évêques de France et à Rome.

Proposition de notre association sur le document final de décembre 2014 pour le synode de la famille 2015   une réflexion  que nous transmettrons à Rome et ci dessous les documents complémentaires
Questions pour la réception et l’approfondissement de la Relatio Synodi   Vatican

De nombreux diocèses se sont emparés de la question, les propositions de réflexions sont dans ce site
                              

17 décembre 2014 de Rome La vocation et la mission de la famille
dans l’Église et dans le monde contemporain
  http://www.vatican.va/roman_curia/synod/documents/rc_synod_doc_20141209_lineamenta-xiv-assembly_fr.html

18 octobre 2014: Le rapport d’étape du synode des familles voir article dans l’onglet PRESSE

*************************************************************************

Principales Conclusions du questionnaire préparatoire au synode par Mgr Carré

L’association « Chrétiens Divorcés Chemins d’Espérance » souhaite  donner la parole aux personnes divorcées-remariées, en vue de la préparation du synode 2014 sur la famille.

Document de préparation et questionnaire au Synode des Familles Vatican oct 2014

 

Contactez le correspondant de région pour trouver un groupe

LES REGIONS FRANCAISES
Régions Départements Correspondants
Ile de France 75 PARIS ; 77   Seine et Marne ; 78 Yvelines ; 91 Essonne ; 92 Hauts de Seine ; 93 Seine St   Denis ; 94 Val de Marne ; 95 Val d’Oise. VINCENT                                   Tél.: 01.40.82.94.73
Nord                   Picardie             Normandie 02   Aisne ; 14 Calvados ; 27 Eure ; 50 Manche ; 59 Nord ;   60 Oise ; 61 Orne ; 62 Pas de Calais ; 76   Seine-Maritime ; 80 Somme. RAPHAËLLE                                 Tél.: 06.13.14.95.44
Bretagne                   Pays de Loire       Centre 18   Cher ; 22 Côte d’Armor ; 28 Eure et Loir ; 29 Finistère ; 35 Ille et Vilaine   ; 36 Indre ; 37 Indre et Loire ; 41 Loir et Cher ; 44 Loire Atlantique ; 45   Loiret ; 49 Maine et Loire ;    53   Mayenne ; 56 Morbihan ; 72 Sarthe ; 85 Vendée. CATHERINE                          Tél.: 01.39.32.19.63
Poitou Charente    Limousin 16 Charente ; 17Charente-Maritime 19 Corrèze ; 23   Creuze; 79 Deux Sèvres; 86 Vienne 87; Haute Vienne. MARTINE
l 05.45.38.19.85
06.62.00.85.64
Aquitaine                Midi Pyrénées 09   Ariège ; 12 Aveyron ; ; 24 Dordogne ; 31 Haute Garonne ; 32 Gers ; 33 Gironde ; 40 Landes ;   46 Lot ; 47 Lot et Garonne ; 64 Pyrénées Atlantiques ; 65 Hautes Pyrénées ;  81 Tarn ; 82 Tarn et Garonne ;

MONIQUE                                Tél.: 05.53.41.34.54
06.73.62.12.16

Languedoc Roussillon    Provence                 Alpes-Côte d’Azur    Corse 2A   Corse du sud ; 2B Haute Corse ; 04 Alpes de Haute Provence ; 05 Hautes Alpes   ; 06 Alpes Maritimes ; 11 Aude 13 Bouches du Rhône ; 30 Gard ; 34 Hérault ;   48 Lozère ; 66 Pyrénées Orientales ; 83 Var ; 84 Vaucluse.

   En recherche d’une personne
    si vous connaissez…

hône Alpes                Auvergne 01   Ain ; 03 Allier ; 07 Ardèche ; 15 Cantal ; 26 Drôme ;      38 Isère ; 42 Loire ; 43 Haute Loire ;   63 Puy de Dôme ;      69 Rhône ; 73   Savoie ; 74 Haute Savoie. GÉRARD          Tél:06.37.16.35.26
Bourgogne                     Franche Comté 21   Côte d’or ; 25 Doubs ; 39 Jura ; 58 nièvre ; 70 Haute Saône ; 71   Saône et Loire ; 89 Yonne ;                 90 Territoire de Belfort   En recherche d’une personne
    si vous connaissez…
Champagne Ardennes    Lorraine Alsace 08   Ardennes ; 10 Aube ; 51 Marne ; 52 Haute Marne ;       54 Meurthe et Moselle ; 55 Meuse ; 57   Moselle;       67 Bas   Rhin ; 68 Haut Rhin ; 88 Vosges MARC                       Tél.:03.26.07.38.38    marc.rosse@orange.fr
   
     
     
     
     
     
     
     
     
     

 

Pour adhérer

Bulletin Adhésion -don 2018 à télécharger

Vous connaissez notre association ou vous la découvrez.

Peut-être ne le savez-vous pas, Chrétiens divorcés, Chemins d’Espérance ne reçoit aucune subvention, et notre bulletin ne contient aucune publicité susceptible de financer  votre association.

Nous savons que ce bulletin permet un soutien et un partage avec beaucoup de personnes séparées, divorcées ou divorcées-remariées.

Afin de pouvoir continuer à le diffuser et à travailler en direction de l’Église mais surtout pour fédérer tous les groupes de réflexion, de relais, de paroles en France, nous avons besoin de votre soutien.

A bientôt!

 

Vie des groupes – Comptes-rendus

Vie des groupes – Comptes-rendus

Compte rendu journée à La Roche sur Foron avec le Père Guy de Lachaux 3 mars 2018

Pour la première fois dans le diocèse d’Arras 04.2017

Compte-rendu journée des 21 et 22 janvier 2017 à Lille Equipes Reliance

Reims rencontre avec Mgr Feillet, évêque auxiliaire 7 janvier  2017

Journée SeDiRe  à Lille 8 octobre 2016   « Divorcé(e), divorcé(e) remarié(e), un message d’Amoris Laetitia

Témoignage de la Pastorale des Familles 74 Journal de Thonon  mai 2016

La Miséricorde: un chemin ouvert par le synode  diocèse de Poitiers

 

 

Presse

Le sujet traité  :

Non à la morale du « on peut, on ne peut pas »   15 février 2018

Critique d’Amoris laetitia: Mgr Eleganti a signé la lettre des évêques du Kazakhstan    14 février 2018

Les situations matrimoniales des adultes demandant le baptême interrogent l’Église

A-Lyon-Mgr-Barbarin.pdf

15 octobre 2017

 

 

Plus de 88 000 mariages par an avril 2017

Au Havre, l’Église désire mieux intégrer les divorcés remariés 24 avril 2017

Les évêques allemands ouvrent la porte de la communion aux divorcés-remariés  1 février 2017

« Amoris laetitia » à petits pas dans les diocèses La Croix 1 février 2017

« Divorcés-remariés, ce qui change avec François » : un livre de Mgr Bordeyne paru en janvier 2017

Les évêques de Malte permettent l’accès à l’eucharistie de divorcés remariés 16 janvier 2017

A Rouen, une porte s’ouvre pour les divorcés-remariés La Croix 3 novembre 2016

La proposition de l’évêque de Rouen, Mgr Lebrun, qui a invité les « divorcées-remariées » de son diocèse à passer avec lui la porte jubilaire. La Croix 1 er novembre 2016

Divorce sans juge : un texte de la CEF  12 mai 2016

Accès aux sacrements : le pape invite à ne pas être « mesquin » avril 2016

Article paru dans l’Église d’Annecy par Gérard et  Joëlle Bourmault : Réaction d’une pastorale des familles à propos de l’Exhortation   12 avril 2016

Bruno Laurent rédacteur en chef CDCE   à propos de l’Exhortation,  janvier 2016

Dans l’avion en revenant des Etats-Unis, fin septembre, le pape a dit ceci :
« Pour devenir prêtre, il y a une préparation de huit ans ;
puis, étant donné que cela n’est pas définitif, l’Eglise peut t’ôter l’état clérical.
Pour se marier – et cela dure toute la vie – il y a quatre cours, quatre fois …
Il y a quelque chose qui ne va pas. »  
La Croix 15 octobre 2015

L’enfant au coeur du divorce de ses parents: La Croix 27 mai 2015
La miséricorde, c’est quoi?    La Croix 11 avril 2015

Mgr Jean-Paul Vesco: ‘Les divorcés remariés ne devraient plus être un sujet pour l’Église » La Croix du 6 mars 2015

Pour une rencontre féconde entre Eglise et couples séparés.14 janvier 2015
Le discours de clôture du Synode du Pape en intégralité La Croix 22 octobre 2014
Rapport d’étape du synode de la famille 
18 octobre 2014

Le synode à l’heure des questions épineuses La Croix 9 octobre 2014

Pour en finir avec la notion de persistance obstinée dans un état de péché grave Jean-Paul Vesco, Évêque d’Oran        La Vie 23 Septembre 2014

La guerre des divorcés remariés aura-t-elle lieu? Marie-Lucile Kubacki  La Vie 19 septembre 2014

Famille, l’évêque d’Anvers plaide pour un aggiornamento de l’Église  La Croix 4 septembre 2014

 Indissolubilité et pardon de Xavier Lacroix      La Croix 31 août 2014

La question des personnes divorcées- remariées dans l Église reste épineuse La Croix Juin 2014

L’Église catholique se prépare-t-elle à accueillir les divorcés-remariés.  Le Figaro juin 2014

L’Église-catholique-veut-une-solution-pour-les-divorcés-remariés Le Figaro 26 juin 2014

Divorcés remariés: sortir de l’impasse -Guy-de-Lachaux. La Croix 19 avril 2014

 Nouvelle approche pour la communion FPIC 7 décembre 2013

Le cardinal Marx favorable à la communion pour les divorcés remariés La Croix 16 mars 2014

Quand le Vatican appelle un chat: un ..  René Poujol ancien directeur du Pèlerin 17 octobre 2013

Divorcés-remariés, du nouveau ? Sébastien Antoni   CROIRE octobre 2013

interview du Pape François dans  » Études » septembre 2013

Conférence des Évêques de France  4 août 2013  retour du Pape lors des JMJ

La VIE 17 septembre 2013  Nouvelle ouverture sur la question des divorcés remariés ?    Aymeric Christensen

La Croix 17 septembre 2013  Le Pape François veut faire un pas en direction des divorcés remariés

 

 

 

Événements

SYNODE des Familles  2014-2016

document réflexion pour le synode 2015

Le message de l’assemblée du synode aux familles du monde.

 

Au terme de ce synode extraordinaire des évêques sur la famille, l’assemblée du synode a approuvé à une large majorité le message conclusif des travaux adressés aux familles du monde et en particulier à celles chrétiennes. Rendu public ce samedi 18 octobre 2014, il précède le rapport final de l’assemblée qui sera être voté dans la soirée.

Rapport d’étape octobre 2014
*****************************************************************************
les Défis pastoraux de la familletexte des évêques

Ci-dessous: le document préparatoire au prochain Synode de 2014 sur la famille diffusé par le Saint-Siège, envoyé aux évêques.

4. Sur la pastorale pour affronter certaines situations matrimoniales difficiles

  • Le concubinage ad experimentum est-il une réalité pastorale importante dans votre Église particulière? À quel pourcentage pourrait-on l’estimer numériquement?
  • Existe-t-il des unions libres, sans reconnaissance aucune, ni religieuse ni civile? Y-a-t-il des données statistiques sûres?
  • Les séparés et les divorcés remariés sont-ils une réalité pastorale importante dans votre Église particulière? À quel pourcentage pourrait-on l’estimer numériquement? Comment affronter cette réalité au moyen de programmes pastoraux adaptés?
  • Dans tous ces cas, comment les baptisés vivent-ils leur situation irrégulière? Ils en sont conscients? Manifestent-ils simplement de l’indifférence? Se sentent-ils écartés et vivent-ils avec souffrance l’impossibilité de recevoir les sacrements?
  • Quelles sont les demandes que les personnes divorcées et remariées adressent à l’Église à propos des sacrements de l’Eucharistie et de la réconciliation? Parmi les personnes qui se trouvent dans ces situations, combien demandent ces sacrements?
  • La simplification de la pratique canonique pour la reconnaissance de la déclaration de nullité du lien matrimonial pourrait-elle offrir une réelle contribution positive à la solution des problèmes des personnes concernées? Si oui, sous quelles formes?
  • Existe-t-il une pastorale spécifique pour traiter ces cas? Comment cette activité pastorale se déroule-t-elle? Existent-ils des programmes à ce propos au niveau diocésain et national? Comment la miséricorde de Dieu est-elle annoncée aux personnes séparées et aux divorcés remariés ; comment le soutien de l’Église dans leur cheminement de foi est-il mis en acte?

 ________________________________________________________________________

La Mission de France : Suite aux 35 témoignages de  chrétiens divorcés le réseau « Séparés Divorcés Remariés de la Mission de France » a réalisé une analyse qui porte sur les thèmes suivants : – la décision de divorcer, – les causes et les conséquences du divorce, – les enfants dans le divorce – choisir la vie : ce qui fait obstacle et ce qui aide.

Le réseau « Séparés Divorcés Remariés de la Mission de France »peut se déplacer dans votre région pour vous présenter cette analyse.

contact : Marie Odile Pontier : reseaux-cmdf@club-internet.fr

Courrier des lecteurs

« Les bonnes nouvelles ça se partage ! »
 

Vos retours sont précieux!

 

Quelle joie de participer aux réconciliations qui nous sont transmises.
Un grand merci.

RETROUVAILLES!
J’ai envie de partager une bonne nouvelle avec vous.

ATTENDS-MOI!
  J’ai la joie et un immense bonheur à vous partager

N° 85: Le sacrement du mariage :

« Une vraie espérance est née ! » Jeanine
Reçu sans bien comprendre    Hervé
Des morceaux d’amour et d’amitié toujours là Geneviève
                                                            
 
 

Remariage

Pouvons-nous célébrer notre nouvelle union?

texte tiré du livre du Père Guy de Lachaux « Divorcés remariés: sortir de l’impasse »

En France, il y a eu une parole officielle de l’Assemblée des évêques e France * qui est, à ma connaissance, la première dans l’Église catholique en faveur d’un temps de prière à l’occasion d’une nouvelle union après divorce. Parlant du mariage, les évêques ont voté un texte d’orientation dans lequel ils ont réservé un paragraphe concernant les personnes divorcées. Je le reproduis ici in extenso:

« Tout divorce implique des souffrances. Nous ne jugeons pas celles et ceux qui y ont recours ou qui y sont contraints.

Par fidélité au caractère unique et définitif de leur mariage, certaines personnes divorcées choisissent de ne pas se remarier. Nous reconnaissons la grandeur de ce choix conforme à l’appel de l’Évangile.

D’autres décident de contracter une nouvelle union civile. Certaines veulent être accompagnées par la prière de l’Église dont elles sont et demeurent membres. Une telle prière ne peut pas prendre la forme d’une célébration qui présenterait les signes extérieures d’un mariage sacramentel.

Par respect de la cohérence entre les deux sacrements de l’Alliance, l’eucharistie et le mariage, l’Église leur propose différents modes de participation à sa vie ainsi que des moyens d’accompagnements pour un cheminement spirituel »

* Assemblée plénière des évêques de France, Pastorale du mariage, 9 novembre 2002

*****************************************************************************************
Témoignage: extrait du numéro 72 de notre journal

Le mariage civil ne suffisait pas pour fonder notre amour.mairie façade 2 plus grand- photo GB (2)

 L’un et l’autre, nous avions été mariés une première fois, et profondément meurtris par l’échec de ce mariage qui était pour chacun LE mariage de sa vie.

Nous avons mis longtemps à nous reconstruire. Lorsque nous nous sommes rencontrés, la phase d’observation a été longue. Nous nous sommes apprivoisés petit à petit. Nous avions peur de nous engager à nouveau. Le soutien mutuel dans les épreuves et le partage des joies nous ont rapprochés.

Réflexion sur les problèmes de l’Église

Pendant cette période, nous sommes allés à une réunion de la paroisse sur les problèmes actuels de l’église ; le thème du divorce est ressorti comme le problème majeur. Un groupe s’est alors constitué, début 2004, accompagné par le curé de la paroisse. Nous avons fait partie de ce groupe et réfléchi sur différents thèmes autour du divorce : l’engagement du mariage, le baptême, la foi, les sacrements, la conscience personnelle, le pardon, les enfants, la Parole.

Au fil du temps, nous avons eu réellement confiance l’un dans l’autre et eu envie de nous engager à nouveau, de projeter un avenir en commun. Cela a pris plusieurs années : nous nous sommes connus en 2000 et mariés en 2007.

Nous n’avons pas voulu nous contenter d’un mariage civil.

Nous avons souhaité que notre engagement prenne un caractère religieux, avec un temps de prière :

pour nous, il s’agissait d’un engagement devant les hommes,

mais aussi devant Dieu.

C’est tout naturellement que nous nous sommes adressés au prêtre qui nous accompagnait dans le groupe de la Pastorale des personnes divorcées et divorcées remariées dont nous faisions

Au fil de l’eau

Notre cheminement a eu lieu dans le cadre de la réflexion du groupe entre 2004 et 2007. Nous avons rencontré le prêtre deux fois avant le mariage : une première fois pour réfléchir avec lui et une autre fois pour mettre au point la cérémonie, avec ses textes et son mot d’introduction. A lui comme à nous, d’autres rencontres n’ont pas paru nécessaires car nous avions déjà cheminé dans le groupe.

Nous nous connaissions bien.

Nous avons tout de même relu notre vie passée, parlé de pardon, des relations avec nos anciens conjoints, de la place des enfants dans notre nouveau couple, de notre projet de vie commune, comment nous envisagions notre mariage par rapport à notre foi.

Avant de rencontrer le prêtre, nous avions cherché les textes que nous souhaitions lire. Le livre de Guy de Lachaux « Se remarier après un divorce – Préparons notre temps de prière  » nous a beaucoup aidés.

Par ailleurs, nous avions préparé un texte d’accueil. Les principaux points consistaient en :-   remerciements envers ceux qui nous ont aidés,
–   demande de pardon à ceux que nous avons froissés sans le vouloir, quand nous étions désemparés,
–   rappel de notre cheminement personnel et à deux,
–   engagement l’un vis-à-vis de l’autre devant les hommes et avec l’aide de Dieu.

Nous faisons partie de l’équipe animatrice de groupe qui nous a aidés à l’époque. Il fait partie de la Pastorale familiale et, reconnu comme tel, accueillant des personnes séparées, divorcées et divorcées remariées.

Élisabeth et Jean-François.
*******************************************************************
Exemples de déroulements de temps de prière:

Mot d’accueil par les nouveaux mariés : dire le sens de ce temps de prière

Mot d’accueil par le diacre : nous sommes réunis sous le regard de Dieu pour célébrer ensemble l’Amour qui unit cet homme et cette femme. Explications sur le déroulement du temps de prière pour lever certaines interrogations.

Lecture d’un ou deux textes bibliques de l’Ancien ou/et du Nouveau Testament
( possible de lire également un texte non-biblique).

– Un commentaire fait par le diacre

Prière universelle

– La prière du  » Notre Père  »

Prière d’envoi et bénédiction des personnes présentes.

**********************************************************

Mais aussi…

Entrée des mariés

Accueil par les nouveaux mariés civilement et par le prêtre ou le diacre.

Chant d’entrée – « Seigneur nous arrivons des quatre coins de l’horizon, nous voilà chez toi. »

Prière puis lecture d’un passage du « Petit Prince » : la rencontre du petit prince et du renard.

Évangile St Jean 4, 4-30

Homélie – Prière universelle

Chant : « Trouver dans ma vie ta présence. »

Texte d’engagement des mariés

Méditation sur fond de cithare.

Prière

Fin : « Quand on a que l’amour » (Jacques Brel)

Ou encore…

Entrée de la famille et amis en musique : Vivaldi (« Les quatre saisons »)

Mot d’accueil par le prêtre ou par le diacre, par les futurs mariés

Lecture : « Je fais le rêve »  (Martin Luther King)

Lecture : Paul aux romains 12, 1-18

Musique

Évangile : Matthieu 7, 21-25

Prière des époux

Notre père

Fin : « Quand on n’a que l’amour »

(Jacques Brel).

Lettre de François à l’évêque de Buenos Aires.

lettre de François à l’évêque de Buenos Aires.

« Mon cher frère,

« J’ai reçu l’écrit de la région pastorale de Buenos Aires “critères de base pour l’application du chapitre 8 d’Amoris laetitia”. Je vous remercie beaucoup de me l’avoir envoyé, et je vous félicite pour le travail que vous avez accompli : un véritable exemple d’accompagnement des prêtres… et nous savons tous combien est nécessaire cette proximité de l’évêque avec son clergé et du clergé avec l’évêque. Le prochain « le plus prochain » de l’évêque est le prêtre, et le commandement d’aimer son prochain comme soi-même commence, pour nous autres évêques, précisément avec nos curés.

« L’écrit est très bon et il explicite parfaitement le sens du chapitre 8 d’Amoris laetitia. Il n’y a pas d’autre interprétation. Et je suis sûr que cela fera beaucoup de bien. Que le Seigneur vous rétribue cet effort de charité pastorale.

« Et c’est précisément la charité pastorale qui nous pousse à sortir pour rencontrer ceux qui sont éloignés, et une fois que nous les avons rencontrés, à entamer un chemin d’accueil, d’accompagnement, de discernement et d’intégration dans la communauté ecclésiale. Nous savons que cela est fatiguant, il s’agit d’une pastorale du “corps à corps” qui ne se satisfait pas des médiations programmatiques, organisationnelles ou légales, même si elles peuvent être nécessaires. Simplement accueillir, accompagner, discerner, intégrer. Parmi ces quatre attitudes pastorales, la moins cultivée, la moins pratiquée est le discernement ; et je considère urgente la formation au discernement, personnel et communautaire, dans nos séminaires et dans nos presbytères.

« Pour finir je voudrais rappeler qu’Amoris laetitia est le fruit du travail et de la prière de toute l’Eglise, avec la médiation des deux synodes et du pape. C’est pourquoi je vous recommande une catéchèse complète de l’exhortation qui certainement aidera à la croissance, à la consolidation et à la sainteté de la famille.

« Je vous remercie à nouveau du travail accompli et je vous encourage à aller de l’avant, dans les différentes communautés des diocèses, pour l’étude et la catéchèse d’Amoris laetitia.

« S’il vous plaît n’oubliez pas de prier et de faire prier pour moi.

« Que Jésus vous bénisse et que la Sainte Vierge vous garde,

« Fraternellement, François »

Rouen 8 décembre 2016

Rouen 8 décembre 2016  suite de celle du 8 septembre pour la Toussaint

Lettre pastorale de Mg Lebrun pour le 8 décembre 2016

Chers amis,
Récemment, je m’adressais à vous, personnes mariées devant Dieu dans le sacrement de mariage, aujourd’hui séparées, divorcées, peut-être remariées ou vivant une nouvelle union. Je vous écris et vous invite en reprenant les mêmes termes :
Je sais que beaucoup ont l’impression d’être rejetés de la communauté, d’être condamnés.
En fait, votre « situation » est un itinéraire : Chaque chrétien est en chemin.
Votre route est à la fois personnelle et liée à d’autres. Quoi qu’il en soit, baptisés, vous faites partie de la communauté catholique. Comme moi, vous êtes en chemin, un chemin éclairé par l’amour de Dieu, par votre foi en Jésus mais aussi un chemin avec des obstacles, des blessures, des fragilités.
Je viens vous demander pardon : L’échec de votre mariage est devenu l’échec d’une vie, peut-être à cause de regards portés sur vous ou d’attitudes envers vous. En fait, votre divorce est une épreuve dans une vie tissée par l’amour qui a tant de visages et d’expressions.
Je vous demande pardon : L’indissolubilité de votre mariage est devenue un fardeau que vous portez comme une condamnation. C’était pour vous un chemin de liberté, d’amour, de miséricorde, et cela doit le demeurer pour tous.
Je vous demande pardon : le rappel de la loi vous atteint comme des pierres que Jésus a refusé de jeter sur la femme adultère. La loi est pourtant un chemin pour le bonheur.
Je vous demande pardon : L’impossibilité de recevoir les sacrements, pour les personnes divorcées engagées dans une nouvelle union, est devenue une exclusion. C’est et cela doit être un appel à vous accueillir avec plus de charité.
Humblement, la communauté catholique veut vous inclure dans son chemin de miséricorde. Après avoir beaucoup réfléchi, réuni deux synodes mondiaux, le Pape FRANÇOIS nous demande de choisir la logique de l’intégration :
« Il s’agit d’intégrer tout le monde, on doit aider chacun à trouver sa propre manière de faire partie de la communauté ecclésiale, pour qu’il se sente objet d’une miséricorde ‘imméritée, inconditionnelle et gratuite’. Personne ne peut être condamné pour toujours, parce que ce n’est pas la logique de l’Evangile » (Amoris Laetitia n° 297).
Le Pape ne change pas l’idéal chrétien. Il ne le peut pas. Il ne le veut pas. Le mariage reste le mariage. Il écrit : «la loi est un don de Dieu qui indique un chemin, un don pour tous sans exception qu’on peut vivre par la force de la grâce » (n° 295). Cependant, votre chemin demeure un chemin de baptisés appelés à la sainteté, comme le mien. C’est un appel à la conversion joyeuse, à une vie toujours plus unie au Christ, non à une perfection illusoire. C’est ce chemin de croissance que l’on appelle la « gradualité ».
Je vous invite à prendre ou reprendre la place qui est la vôtre dans l’Eglise.
Vous êtes membres de l’Eglise. Vous en doutez ? Je vous prie d’entendre résonner ma joie de m’adresser à vous comme à des frères et soeurs bien-aimés !
Des personnes divorcées ou séparées demeurent dans une remarquable fidélité à leur conjoint. Nourries par les sacrements, elles continuent de vivre leur mariage avec audace et courage. C’est un précieux témoignage.
Des personnes divorcées vivant une nouvelle union participent aussi à la vie de nos communautés, sans communier au sacrement de l’Eucharistie. Je les remercie beaucoup. Elles sont souvent discrètes. Parfois, elles sont inquiètes, se demandent si elles font bien. D’autres ont décidé en conscience de communier. Elles s’interrogent aussi : qu’en pense la communauté, le prêtre ? Est-ce juste ?
Chaque situation, chaque chemin demande un discernement. Le Pape envisage que ce discernement permette de recevoir les sacrements, s’il n’y a pas de faute grave. Des « conditionnements » ou des « circonstances » atténuent la responsabilité (n° 301/2).

Le Pape invite à prendre le temps du discernement. N’allons pas trop vite … ni trop lentement.
A la suite de l’année de la miséricorde, sept prêtres missionnaires de la miséricorde sont prêts à vous accueillir spécialement. Avec eux, vous pourrez examiner en toute discrétion votre conscience grâce à la Parole de Dieu. Les missionnaires écouteront vos questions. Ils vous transmettront celles du Pape (cf. n° 300).
Il faudra bien deux ou trois rencontres avec l’un des missionnaires pour débuter le chemin. Puis, vous pourrez, avec son accord, voir le chemin à accomplir avec votre communauté paroissiale. Chaque cas est particulier, dit le Pape. Certains parmi vous ont peut-être déjà fait une bonne partie du chemin. Je m’en réjouis.
Vous êtes attendus par les Missionnaires de la miséricorde ! N’hésitez pas ! Si vous le voulez …
Avec ma prière et mon amitié.
 DOMINIQUE LEBRUN
Archevêque de Rouen

Mission de France

invitation et inscription WE 24 et 25 novembre 2018

Week end de formation:

Pour intégrer  les personnes divorcées et divorcées-remariées Quelles conversions ?

 

Mission de France

Échanges et  réflexions pour des accompagnateurs dans le cadre de la pastorale des personnes séparées-divorcées-remariées
proposé par le réseau SEDIRE de la Mission de France

La Mission de France : Suite aux 35 témoignages de  chrétiens divorcés le réseau « Séparés Divorcés Remariés de la Mission de France » a réalisé une analyse qui porte sur les thèmes suivants :

– la décision de divorcer,
– les causes et les conséquences du divorce,
– les enfants dans le divorce
– choisir la vie : ce qui fait obstacle et ce qui aide.

Le réseau « Séparés Divorcés Remariés de la Mission de France »peut se déplacer dans votre région pour vous présenter cette analyse.

******************************************************************

Mission de France

Depuis plusieurs années, certains membres de la communauté « Mission de France » (CMDF) sont engagés seuls ou en groupe à l’accueil des personnes séparées, divorcées, divorcées remariées.

En lien avec l’évêque de la CMDF, Mgr Hervé Giraud et celui du diocèse où ils habitent, ils ont constitué en 2009, un réseau pour partager leurs expériences, leurs pratiques et contribuer ainsi à la réflexion de l’Église.

Aujourd’hui, il nous paraît important de créer des lieux de dialogue et de partage d’expérience. C’est ainsi que nous avons déjà suscité trois rencontres : la première en novembre 2011 à Cahors pour les diocèses du Sud-Ouest de la France, la seconde en avril 2012 à Angers avec les diocèses de l’Ouest et la troisième en février 2013 à Ivry pour la région Ile-de-France. Lyon en novembre 2013, Orsay en 2014…

Contactez-nous!

 Marie-Odile Pontier.
Coordinatrice des réseaux de la Mission de France
www.mission-de-france.com

 01 43 24 95 95  ou 06 62 07 62 33

Pour réfléchir

QUELQUES TEXTES  ou ÉMISSIONS RADIOS POUR RÉFLÉCHIR:

Etienne Grieux nous livre ses réflexions sur le mariage

https://rcf.fr/spiritualite/vie-de-leglise/divorces-remaries-etendre-le-regard-bienveillant-du-pape-francois   Emission RCF du 13 février 2017

https://rcf.fr/actualite/en-france-l-eglise-travaille-sur-l-accueil-et-l-accompagnement-des-divorce Emission RCF 2 février 2017

Quand je suis faible , je suis fort   Mgr Gobillard évêque auxiliaire du diocèse  de Lyon Janvier 2017 « Le point de départ de l’amour, c’est de dire à l’autre J’ai besoin de toi ».

Entretien Mgr GIraud Mars 2015

Jésus et le divorce 2 (exposé JYT)   juin 2014

instrumentum-laboris-du-synode-sur-la-famille juin 2014 en particulier de la page 43 à 49

               Echec une réflexion du Père Bruno Laurent

 

 

Devenir soi Partant de son expérience clinique de psychanalyste, Dominique Désveaux donne de l’échec une autre lecture en montrant qu’il est une étape dans un processus permettant l’affirmation de soi, qu’il invite à la créativité pour sortir de la répétition afin qu’advienne le sujet libre, rejoignant ainsi l’appel évangélique Désveaux-1

Diaconia

DIACONIA:  où en sommes nous? (en bas de page Diaconia 2015: action)

Petit retour: Diaconia  ou « servons la fraternité » a été organisé par la Conférence des Évêques de France, sous la présidence de Mgr Housset, avec le concours du Secours Catholique. C’était une démarche de deux années qui s’est terminée à Lourdes à l’Ascension 2013.

Cependant  peut-on parler au passé?

C’est un chemin pour vivre la fraternité et la réconciliation. Le but de ce groupe « place et parole des pauvres » est d’associer des personnes qui ont l’expérience de la précarité et de la pauvreté . Nous voulons, disent-ils, travailler ensemble pour  créer un langage compréhensible de tous. Aussi bien pour ceux qui participent à la messe dominicale que pour ceux qui font la manche dehors.

Nous, divorcés et divorcés-remariés nous  avons notre place comme pauvres et chercheurs de Dieu . ( reconnaissance, pauvreté, exclus de la loi de l’Église…).

Conclusion de la première rencontre d’ octobre 2011: « La fraternité çà n’est pas seulement voir les pauvres comme des gens qui manquent et qui ont besoin d’être aidés, mais comme des personnes qui ont des richesses à partager »

Nous aussi nous avons des richesses à partager…la souffrance qu’engendrent nos exclusions sont autant de richesses pour mieux comprendre ceux qui souffrent hors ou dans l’Église.

Nous étions plus de 450 personnes à avoir participé à Lourdes au forum « les communautés chrétiennes, des lieux de fraternité pour les personnes séparées, divorcées, remariées » voir le compte rendu de ce forum dans le journal N° 73 « servons la fraternité » 

DIACONIA 2015 suite:

Trame pour organiser une rencontre fraternelle « Vous êtes le sel de la terre »
Une fiche : Construire un évènement – méthodes et jeux d’animation