Remariage

Pouvons-nous célébrer notre nouvelle union?

texte tiré du livre du Père Guy de Lachaux « Divorcés remariés: sortir de l’impasse »

En France, il y a eu une parole officielle de l’Assemblée des évêques e France * qui est, à ma connaissance, la première dans l’Église catholique en faveur d’un temps de prière à l’occasion d’une nouvelle union après divorce. Parlant du mariage, les évêques ont voté un texte d’orientation dans lequel ils ont réservé un paragraphe concernant les personnes divorcées. Je le reproduis ici in extenso:

« Tout divorce implique des souffrances. Nous ne jugeons pas celles et ceux qui y ont recours ou qui y sont contraints.

Par fidélité au caractère unique et définitif de leur mariage, certaines personnes divorcées choisissent de ne pas se remarier. Nous reconnaissons la grandeur de ce choix conforme à l’appel de l’Évangile.

D’autres décident de contracter une nouvelle union civile. Certaines veulent être accompagnées par la prière de l’Église dont elles sont et demeurent membres. Une telle prière ne peut pas prendre la forme d’une célébration qui présenterait les signes extérieures d’un mariage sacramentel.

Par respect de la cohérence entre les deux sacrements de l’Alliance, l’eucharistie et le mariage, l’Église leur propose différents modes de participation à sa vie ainsi que des moyens d’accompagnements pour un cheminement spirituel »

* Assemblée plénière des évêques de France, Pastorale du mariage, 9 novembre 2002

*****************************************************************************************
Témoignage: extrait du numéro 72 de notre journal

Le mariage civil ne suffisait pas pour fonder notre amour.mairie façade 2 plus grand- photo GB (2)

 L’un et l’autre, nous avions été mariés une première fois, et profondément meurtris par l’échec de ce mariage qui était pour chacun LE mariage de sa vie.

Nous avons mis longtemps à nous reconstruire. Lorsque nous nous sommes rencontrés, la phase d’observation a été longue. Nous nous sommes apprivoisés petit à petit. Nous avions peur de nous engager à nouveau. Le soutien mutuel dans les épreuves et le partage des joies nous ont rapprochés.

Réflexion sur les problèmes de l’Église

Pendant cette période, nous sommes allés à une réunion de la paroisse sur les problèmes actuels de l’église ; le thème du divorce est ressorti comme le problème majeur. Un groupe s’est alors constitué, début 2004, accompagné par le curé de la paroisse. Nous avons fait partie de ce groupe et réfléchi sur différents thèmes autour du divorce : l’engagement du mariage, le baptême, la foi, les sacrements, la conscience personnelle, le pardon, les enfants, la Parole.

Au fil du temps, nous avons eu réellement confiance l’un dans l’autre et eu envie de nous engager à nouveau, de projeter un avenir en commun. Cela a pris plusieurs années : nous nous sommes connus en 2000 et mariés en 2007.

Nous n’avons pas voulu nous contenter d’un mariage civil.

Nous avons souhaité que notre engagement prenne un caractère religieux, avec un temps de prière :

pour nous, il s’agissait d’un engagement devant les hommes,

mais aussi devant Dieu.

C’est tout naturellement que nous nous sommes adressés au prêtre qui nous accompagnait dans le groupe de la Pastorale des personnes divorcées et divorcées remariées dont nous faisions

Au fil de l’eau

Notre cheminement a eu lieu dans le cadre de la réflexion du groupe entre 2004 et 2007. Nous avons rencontré le prêtre deux fois avant le mariage : une première fois pour réfléchir avec lui et une autre fois pour mettre au point la cérémonie, avec ses textes et son mot d’introduction. A lui comme à nous, d’autres rencontres n’ont pas paru nécessaires car nous avions déjà cheminé dans le groupe.

Nous nous connaissions bien.

Nous avons tout de même relu notre vie passée, parlé de pardon, des relations avec nos anciens conjoints, de la place des enfants dans notre nouveau couple, de notre projet de vie commune, comment nous envisagions notre mariage par rapport à notre foi.

Avant de rencontrer le prêtre, nous avions cherché les textes que nous souhaitions lire. Le livre de Guy de Lachaux « Se remarier après un divorce – Préparons notre temps de prière  » nous a beaucoup aidés.

Par ailleurs, nous avions préparé un texte d’accueil. Les principaux points consistaient en :-   remerciements envers ceux qui nous ont aidés,
–   demande de pardon à ceux que nous avons froissés sans le vouloir, quand nous étions désemparés,
–   rappel de notre cheminement personnel et à deux,
–   engagement l’un vis-à-vis de l’autre devant les hommes et avec l’aide de Dieu.

Nous faisons partie de l’équipe animatrice de groupe qui nous a aidés à l’époque. Il fait partie de la Pastorale familiale et, reconnu comme tel, accueillant des personnes séparées, divorcées et divorcées remariées.

Élisabeth et Jean-François.
*******************************************************************
Exemples de déroulements de temps de prière:

Mot d’accueil par les nouveaux mariés : dire le sens de ce temps de prière

Mot d’accueil par le diacre : nous sommes réunis sous le regard de Dieu pour célébrer ensemble l’Amour qui unit cet homme et cette femme. Explications sur le déroulement du temps de prière pour lever certaines interrogations.

Lecture d’un ou deux textes bibliques de l’Ancien ou/et du Nouveau Testament
( possible de lire également un texte non-biblique).

– Un commentaire fait par le diacre

Prière universelle

– La prière du  » Notre Père  »

Prière d’envoi et bénédiction des personnes présentes.

**********************************************************

Mais aussi…

Entrée des mariés

Accueil par les nouveaux mariés civilement et par le prêtre ou le diacre.

Chant d’entrée – « Seigneur nous arrivons des quatre coins de l’horizon, nous voilà chez toi. »

Prière puis lecture d’un passage du « Petit Prince » : la rencontre du petit prince et du renard.

Évangile St Jean 4, 4-30

Homélie – Prière universelle

Chant : « Trouver dans ma vie ta présence. »

Texte d’engagement des mariés

Méditation sur fond de cithare.

Prière

Fin : « Quand on a que l’amour » (Jacques Brel)

Ou encore…

Entrée de la famille et amis en musique : Vivaldi (« Les quatre saisons »)

Mot d’accueil par le prêtre ou par le diacre, par les futurs mariés

Lecture : « Je fais le rêve »  (Martin Luther King)

Lecture : Paul aux romains 12, 1-18

Musique

Évangile : Matthieu 7, 21-25

Prière des époux

Notre père

Fin : « Quand on n’a que l’amour »

(Jacques Brel).

Ce contenu a été publié dans Non classé par cd. Mettez-le en favori avec son permalien.