Discerner

Le discernement est l’art de faire les distinctions nécessaires pour la connaissance ou pour l’action. Pour un chrétien, il s’agit de découvrir comment répondre à appel de Dieu et trouver pour notre bonheur ce qui est bien, “ce qui plaît au Seigneur” (Ep 5,10).

Saint Paul dit clairement : il s’agit de se laisser transformer par Dieu et d’acquérir une “intelligence nouvelle” pour pouvoir “discerner qu’elle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait” (Rm 12,2).

Inspirée par l’Esprit, cette “intelligence du cœur” est une sagesse pratique permettant de faire dans nos vies des choix conformes à l’Évangile. Elle permet de bien percevoir et hiérarchiser les divers éléments d’une situation données, de juger des esprits qui nous inspirent ” pour voir s’ils viennent de Dieu” (1 Jn 4, 1). Dans la vie morale toujours complexe, qui ne se réduit pas à l’application immédiate des normes, le discernement permet de repérer les inévitables conflits de devoirs et de prendre en compte les circonstances et l’histoire personnelle de chacun pour prendre les décisions “ajustées” à l’amour et à l’appel personnel que Dieu nous adresse. Dans l’Exhortation, le pape emploie ce terme à de nombreuses reprises pour insister sur les distinctions à faire selon la diversité des situations familiales, de manière à faire la vérité et à trouver les solutions adaptées à chaque cas. (Cf. AL 37)., AL 79; AL 207; AL 242; AL 2433 ; AL 249 ; AL 296-312).

Source : Pape François – Exhortation apostolique post-synodale. Édition présentée et annotée sous la direction du Service national « Famille et société» (Conférence des évêques de France) et de la Faculté de théologie du Centre Sèvres. Avec un guide de lecture et des témoignages. Fidélité – Lessius, 2016, 374 pages, 13€.


CONTACT

06 62 00 85 64


27 avenue de Choisy

75013 Paris