Intégrer

Le chapitre VIII est tout entier un vibrant plaidoyer pour une “logique de l’intégration” (AL 299) à l’égard des couples et des familles les plus fragiles, même les plus “irrégulières”.

Le pape prend fortement position, en rappelant “quelque chose dont [il] a voulu clairement faire part à toute l’Église pour que nous ne nous trompions pas de chemin” (AL 296). La route de Jésus était celle de la miséricorde ; celle de l’Église est de ne condamner personne éternellement” (AL296) et “d’aider chacun à trouver sa propre manière de faire partie de la communauté ecclésiale” (AL297). Dans les situations difficiles, l’Église a à cœur de consoler, ‘intégrer, plutôt que de juger (cf. AL 49) et elle doit accueillir et mettre en valeur les souffrances (cf. AL 242). Les personnes divorcées remariées font partie de la communauté, appelée à les accompagner dans leur

responsabilité éducative, dans la guérison de leurs blessures (246) ou dans un engagement social qu’elles vivent au nom de l’Évangile. Le page invite au discernement (chaque situation est différente) sans cataloguer les personnes, afin que toutes puissent mûrir comme membres vivants de l’église, encouragés sur le chemin de la vie et de l’Évangile (AL 299).

source : Pape François – Exhortation apostolique postsynodale. Édition présentée et annotée sous la direction du Service national «Famille et société» (Conférence des évêques de France) et de la Faculté de théologie du Centre Sèvres. Avec un guide de lecture et des témoignages. Fidélité – Lessius, 2016, 374 pages, 13€.


CONTACT

06 62 00 85 64


27 avenue de Choisy

75013 Paris