Courrier des lecteurs

 

Vos retours sont précieux!

 

Quelle joie de participer aux réconciliations qui nous sont transmises.
Un grand merci.

RETROUVAILLES!
J’ai envie de partager une bonne nouvelle avec vous.
Depuis notre temps ensemble en retraite à Saint-Jacut, sur le chemin du pardon, j’avais comme projet de rencontrer mon ex-mari avec mes enfants.
Nous nous sommes rencontrés pendant 3 jours mi-juillet. Au préalable, j’ai invité chacun à apporter leurs mots qui exprimaient leurs sentiments à l’époque du divorce. La priorité était aux enfants pour qu’ils s’expriment et charge aux parents d’écouter. Ensuite c’était au tour des parents.
Nous l’avons fait sous forme d’un jeu de cartes.
Franchement, j’étais surprise par la confiance et l’acceptation des sentiments qui régnaient dans notre échange.
Pour terminer cet échange sur le passé ; chacun a choisi un mot du passé qui exprimait au mieux sa blessure. Ce mot était ensuite soit brûlé, soit enterré dans le jardin, soit jeté dans le fleuve pour signifier que « le passé est le passé ».
Mon ex-mari nous a invités ainsi que nos 3 petits enfants à déjeuner au restaurant.
Dans l’après – midi nous avons refait le jeu de cartes mais cette fois avec  des mots du présent. Le thème était « le regard qui nous fait construire ». Là j’étais surprise par la sérénité de notre échange.
Le soir nous avons pris l’apéro avec ma belle-famille d’une manière cordiale. Nos enfants étaient très détendus. Notre fils a organisé un pique-nique le lendemain pour tout le monde et nous nous sommes quittés.
C’était une expérience à la fois simple, nécessaire  mais j’avoue avoir été épuisée pendant quelque temps après.
Un grand merci de vos prières, de votre écoute, de votre accompagnement sur ce chemin du pardon.
Je vous embrasse, que Dieu soit avec vous, Bien à vous,
C.

ATTENDS-MOI!
Chers ami(e)
J’ai la joie et un immense bonheur à vous partager que le contact avec ma fille Aurélie s’est rétabli ces jours derniers d’une façon toute simple, en allant chercher les enfants à l’école. Ses mots m’ont particulièrement touché lorsqu’elle s’est adressée à ses filles Nola et Anna : « Je vous présente mon papa…»
Je n’avais pas préparé ce moment mais il est vrai que j’étais dans une démarche de pardon depuis plus d’un an. J’étais dans l’espérance et nous avons fait le premier pas presque simultanément : un simple « bonjour Aurélie » de ma part et sa réponse « attends-moi papa, je viens avec les filles ! » Inutile de dire que c’était aussi un grand bonheur partagé par ma femme. Si mon témoignage tout ordinaire peut aider des personnes à se relever, qu’il soit partagé.
Alain

N° 85: Le sacrement du mariage :

« Une vraie espérance est née ! » Jeanine
Reçu sans bien comprendre    Hervé
Des morceaux d’amour et d’amitié toujours là Geneviève