Choisir la vie

Thème de la rencontre : Choisir la vie

Avant Propos :  le journal peut aussi être une source d’idées pour vous, animateurs.Deux numéros ont été publiés sur ce thème : le n° 34 (Pdf accessible et gratuit) et le n°88  (Pdf à commander).

Situation du thème
En tout être humain cohabite des tendances de vie et de mort. Au moment d’un événement douloureux comme le divorce nous pouvons être entraîné par des idées qui nous détruisent physiquement et moralement. Il est important d’en prendre conscience et de voir ensemble comment sortir de cette impasse.

Présentation du thème
Vivre est un don et cela se choisit ; mais on peut aussi choisir la mort sans s’en rendre compte. Un divorce, c’est une perte, un deuil. Il peut nous entraîner vers des chemins de mort : dépréciation de soi, violence, envie de suicide, angoisse, peur, repli sur soi.
Choisir la vie, c’est apprivoiser ses pulsions de mort, entrer dans le partage, la communication. C’est s’accepter avec ses faiblesses.
C’est croire à l’amour de Dieu qui nous aime comme un père avec toute notre détresse.

Quelques questions pour échanger 
– Comment ai-je choisi des chemins de vie ?
– Quand ai-je des chemins qui me détruisent qu’est-ce qui me fait vivre aujourd’hui ?
– Quels sont les choix de vie que je pourrais faire ?

Autour des Écritures
Dans le livre du Deutéronome (30, 15-20)
Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur.
Ce que je te commande aujourd’hui, c’est d’aimer le Seigneur ton Dieu, de marcher dans ses chemins, de garder ses commandements, ses décrets et ses ordonnances. Alors, tu vivras et te multiplieras ; le Seigneur ton Dieu te bénira dans le pays dont tu vas prendre possession.
Mais si tu détournes ton cœur, si tu n’obéis pas, si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, je vous le déclare aujourd’hui : certainement vous périrez, vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre dont vous allez prendre possession quand vous aurez passé le Jourdain.
Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c’est là que se trouve ta vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.

Pour aller plus loin
On a toujours le choix. C’est une évidence.
On n’a pas tous les choix mais on a toujours le choix.
Devant toute épreuve, on a l’option d’un mourir ou d’y survivre et devant l’échec, le choix de s’aimer ou de se détruire.
Devant les imprévus, on possède la liberté de rire ou de pleurer et dans l’adversité, le choix de pardonner ou de culpabiliser.
Au milieu de la confusion, on a toujours la faculté de voir et de croire, l’alternative de se fermer et d’oublier.
Au cœur de la détresse, on a le pouvoir d’agir ou de rester immobile et par-dessus tout, le choix de rester ou de partir.

Stéphanie HOULE, carte postale, Louvain-la-Neuve, Édition Claire Vision.