Dernier Numéro

EDITO N° 94 : Vivre “La famille après un divorce”, ce thème choisi avant l’arrêt lié à la crise sanitaire, a pris un caractère bien actuel pour toutes les familles dans ce temps inédit. Si le confinement s’est révélé l’endroit de tous les risques pour la cellule familiale, il a aussi pu dévoiler une opportunité d’apprendre à faire famille autrement dans l’inédit de la situation. 

Vos témoignages disent qu’il en est de même après le divorce. Ils montrent les ressorts des uns et des autres pour continuer la famille, comme pour tordre le cou à cette idée que la rupture du couple entraîne la disparition de la famille et l’impossibilité́ de continuer à « faire famille ».

Préserver les enfants et ce qui maintient, au mieux, leurs relations dans un environnement familier par amour.

Vos écrits décrivent des qualités communes : solidarité́, entraide, relation, amour. Avec la rupture, les grandes valeurs familières de la vie deviennent un moteur pour avancer malgré tout. Quand certaines relations deviennent impossibles, privilégier et maintenir celles qui concernent les enfants devient votre visée. Vous dites quels renoncements, il vous a fallu choisir pour sortir du conflit, dépasser les ressentiments et les rancunes. Accepter ce que l’on ne peut changer.

La famille : c’est là que nous avons entendu « je t’aime » dans notre intime et c’est là encore où chacun tente de le dire.

Avec l’annonce du décès de Jeanine Martin qui est à l’origine de notre association avec le père Guy de Lachaux, la tristesse des uns et des autres ne ferme pas ce Chemin d’Espérance qu’elle a ouvert et poursuivi inlassablement. Sa mort nous invite à continuer d’écrire vaillamment les pages suivantes. Oui aujourd’hui encore, nous sommes invités à continuer ; comme elle l’a fait jusqu’à son dernier souffle.

Son premier édito repris par Guy de Lachaux (page 2) n’a pas pris une ride et reste pleinement d’actualité !   Martine Loloum

EDITO N° 94

Merci Jeanine                                  2

LE POINT SUR la famille                3

Deuil de la famille idéale                   4

Le temps viendra                             5

POUR ALLER PLUS LOIN : La famille hier et aujourd’hui .   6

Un combat gagné                            9

Deux familles en une                        10

En cultivant notre noyau familial        11

Confiance et respect                        13

POUR ALLER PLUS LOIN : Que dit la Bible ?                  14

Pour leur bonheur                             17

Les six frères de Rose ..                    18

Quelle empreinte leur laisserai-je ?      18

LA VIE DE L’ASSOCIATION             20

 

EXCEPTIONNEL :  le N° 93  Violences est à  à lire (accès gratuit).

EDITO N°92 : Après l’échec, pouvoir se relever

Subi ou choisi, le divorce peut être vécu comme un échec. Ce qui devait être

épanouissement, création dans l’amour mutuel, bonheur, fait place au doute sur

soi, à la solitude, à la honte visàvis de ceux qui ont «réussi», au regret de n’avoir

pas été jusqu’au bout, de n’avoir pas su, de faire partie des faibles et des pécheurs,

etc.

Pouvoir se relever n’est nullement évident, ni même certain

On ne s’en relève d’ailleurs pas toujours, même avec le temps. Pourtant, vos

nombreux témoignages ne parlent que de relèvement et disent combien se

reconstruire ne va pas de soi. Aussi, percevonsnous que pour pouvoir témoigner,

le chemin de reconstruction doit être au moins amorcé.

Au long de ce numéro, il apparaît que le désir de renouer avec la vie naît en sachant

trouver «des anges sur sa route» qui ne désertent pas, mais se tiennent là, présents,

à l’écoute. Leur vocation est de servir. «Avant même de penser à me reconstruire, il

m’a fallu rester en vie. Toute seule, je n’y serais certainement pas arrivée», témoigne

MarieThérèse.

D’autres amitiés seront vécues avec les personnes rencontrées dans la Bible qui,

telle une compagne de voyage, appelle à se relever. La parole partagée avec

d’autres, en groupe, est aussi très précieuse.

Ce thème a été traité par Véronique Margron dans la conférence qu’elle a prononcé

lors de notre Assemblée générale du 30 mars 2019, reproduite dans ce numéro.

Vous y trouverez ample matière à réflexion pour continuer votre cheminement.

Sommaire N° 92

Après l’échec, pouvoir se relever

Un cri de détresse . 2

Gâchis ou échec? . 3

Force insoupçonnée 4

Impossible possible 5

POUR ALLER PLUS LOIN . :

«Après l’échec, pouvoir se relever» 7

Des anges sur ma route 13

Reconstruction 14

Vie d’un groupe 15

Couleurs d’âme . 16

Avancer, toujours avancer 17

Un àvenir dans mon coeur blessé 18

FICHE PRATIQUE . 19

 

 

BON DE COMMANDE

Nom, prénom…………………………………………….

Adresse…………………………………………………..

Code postal………………………………………………

Ville ……………………………………………………….

Tél :…………………………………………………………

mail : ………………………………………………………

souhaite recevoir : le numéro ………… Nombre………………