Étiquette  Mariage

N° 85 : S’engager à nouveau ?

  S’engager à nouveau ? Ayant retrouvé un certain équilibre, inévitablement se pose la question de son nouveau projet de vie. C’est vrai que « Il n’est pas bon que l’humain soit seul ». Pourtant, le pape François réaffirme l’indissolubilité…

N° 87 – SEUL(E) …

Des questions pour vous aider à mettre des mots sur votre expérience d’être ou de se sentir SEUL(E) ….  Telle ou telle question vous rejoindra spontanément. D’autres provoqueront des émotions particulières. Laissez-vous déplacer et si d’autres questions viennent, ce sont…

N° 87 : Seul(e)

    La souffrance engendrée par le divorce est toujours aussi intense ; et la solitude qui s’ensuit, également immense, et par la,̀ destructrice. Les témoignages de ce numéro le démontrent abondamment et les rencontres personnelles que nous pouvons faire…

N° 85 – S’ENGAGER À NOUVEAU

Ce thème sollicite apriori les personnes qui aujourd’hui avancent dans un nouvel engagement mais aussi de celles qui y ont pensé hier et celles qui l’envisagent pour demain. S’ENGAGER A NOUVEAU ? Quelques questions pour vous aider. Se laisser rejoindre…

N° 80 – Toujours parents

Si les difficultés des enfants ou les « hasards de la vie » aident les « ex » à être parents ensemble, cela ne se fait pas facilement. Le divorce, s’il est un tsunami dans la vie des parents, est également un ouragan pour…

N° 80 – TOUJOURS PARENTS

Séparés, divorcés, ayant ou non la garde des enfants, ou en garde alternée, comment vivez-vous, essayez-vous de vivre votre parentalité. Comment la partagez-vous avec votre ex-conjoint ? Divorcés remariés, comment chacun vit sa responsabilité vis-à-vis des enfants ? Comment cette responsabilité…

N° 64 : Le mariage civil – 2

Après deux ans de réflexion sur la situation faite aux personnes divorcées remariées dans l’Eglise catholique, un groupe de chrétiens composé de laïcs et de théologiens du diocèse de Lyon, a publié en septembre dernier une plaquette : « Quel…

N° 63 : le mariage civil -1

Il fut un temps, pas très lointain, où le mariage civil était considéré en France par toute l’Église catholique comme une formalité légale sans importance. Entre deux baptisés, seul comptait l’engagement à l’Église, automatiquement sacramentel. Il nous a semblé important…